Sélectionner une page

La Région des Pays de la Loire est riche d’une économie maritime dynamique, et très diversifiée, qui s’appuie notamment sur 360 entreprises en conchyliculture, une vingtaine de pisciculteurs professionnels en eau douce, plus de 1 000 pluriactifs dans le domaine de la pisciculture en étang et de nombreuses entreprises de saliculture.

Ainsi, l’aquaculture et la saliculture constituent une véritable force économique historique en Pays de la Loire. Les élus du groupe Union Centriste défendent une politique de soutien des filières par un renforcement de la compétitivité des entreprises existantes et la création de nouvelles entreprises, qui permettront de répondre à la demande des consommateurs en produits aquatiques locaux.

Lydie BERNARD, présidente de la Commission Agriculture, pêche et aquaculture, explique que « l’ambition maritime lancée par la Région s’inscrit dans une logique de création d’emplois, de gains de compétitivité, de durabilité et d’innovations. L’objectif est de créer un environnement propice pour à la fois consolider les filières maritimes traditionnelles, piliers de l’économie maritime et accompagner l’émergence de nouvelles filières. Il ne faut pas oublier que l’Europe est aussi une formidable opportunité pour les porteurs de projets ».

L’ambition maritime a permis notamment d’aider les investissements productifs et de favoriser l’installation de nouveaux aquaculteurs et saliculteurs. Par ailleurs, un dispositif spécifique est mis en œuvre pour la pisciculture extensive en étang. La Région propose également de soutenir les opérations collectives visant à augmenter le potentiel des sites aquacoles.

Dans cette continuité, la majorité régionale a voté à la commission permanente du 23 novembre 2018, près de 500 000 € de fonds régionaux et 220 000 € de fonds européens (FEAMP) en faveur des filières aquacoles, piscicoles et salicoles.