Sélectionner une page

Le développement durable et l’économie circulaire sont au cœur du projet humaniste que porte le groupe Union Centriste. Pour relever les défis environnementaux de demain, la politique régionale apparait comme un véritable levier pour développer les initiatives locales et innovantes.

En effet, la loi NOTRe a confié aux Régions la responsabilité d’élaborer un plan d’actions en faveur de l’économie circulaire. La majorité régionale s’inscrit pleinement dans cette démarche de manière offensive, notamment en lançant un appel à projets « économie circulaire » du 30 mai 2018 au 20 août 2018.

Jean-Michel BUF, vice-président de commission en charge des déchets et de l’économie circulaire, explique que « le fondement de la logique actuelle de notre économie a atteint ses limites. La prise de conscience de la non-soutenabilité de notre modèle économique, reposant sur le prélèvement de ressources naturelles limitées conduit à un nécessaire changement de paradigme ».

L’économie circulaire propose un changement de paradigme. Il s’agit de passer d’une économie à une économie circulaire fondée sur les 3 R : réduire (la consommation de ressources), réutiliser (les produits), recycler (les déchets), et qui favorisera les circuits courts et les emplois locaux.

Suite à cet appel à projets, la commission permanente du 23 novembre 2018 a formalisé le soutien régional en faveur des 20 projets retenus pour un montant total de 287 074 € en autorisations de programme et un montant total de 127 357 € en autorisations d’engagement.

Par exemple, la Région soutient l’association Bout’ à Bout’, qui redéveloppe une filière de consigne des bouteilles en Pays de la Loire. L’objet est d’organiser la collecte des bouteilles vides chez les producteurs qui proposent de la vente sur lieu de production, mais aussi chez les distributeurs tels que des magasins, cavistes, cafés ou encore restaurants.